Accueil Ergué-Armel L'association Dossiers
Archives Contacts et liens Blog

DOSSIER "EGTS"


1997-1998-1999 : L'affaire EGTS a empoisonné nos relations avec la municipalité pendant de longs mois, mais grâce à une mobilisation déterminée de l'UQEA et des Armélois, nous avons finalement eu gain de cause.

Nous avons retrouvé peu de documents sur cet épisode, mais nous vous proposons en attendant mieux :





LES FAITS EN BREF




Le local en question ( en 2013 )

  • Fin 1997, nous apprenons qu'un bâtiment appartenant à la ville dans la zone de Kervilou est sur le point d'être mis à la disposition d'EGTS, une entreprise de sablage et métallisation dont les activités sont classées "Seveso", c'est à dire potentiellement très dangereuses.
  • Parallèlement, la ville entreprend une révision du POS (Plan d'Occupation des Sols), avec pour objectif de faire le ménage en séparant clairement les zones d'habitation des zones d'activité. Or la zone en question est habitée.
  • L'association des habitants du secteur (ARKKEB) s'inquiète et interpelle le maire à plusieurs reprises et par plusieurs canaux. La réponse, du type " circulez, il n'y a rien à voir ! ", ne la satisfait évidemment pas, et l'UQEA prend alors le relais.
  • Étant donné le classement "Seveso" de l'entreprise, une enquête publique est menée dans un très large périmètre, englobant Ergué-Gabéric. En réponse à l'enquête, close le 26 juin 1998, la municipalité d'Ergué-Gabéric se déclare hostile à l'implantation d'EGTS dans les conditions prévues. L'UQEA de son côté fait part de son opposition en développant longuement ses arguments.
  • En contradiction totale avec les contributions et remarques apportées lors de l'enquête, le commissaire enquêteur rend une conclusion positive. Conforté dans sa décision comme il l'attendait - et comme nous nous y attendions - , le maire confirme donc l'installation d'EGTS à Kervilou.
  • En discutant avec des élus, nous nous rendons compte qu'ils ignorent tout du dossier, qui n'a fait l'objet d'aucun débat au conseil municipal. Nous décidons en conséquence d'adresser notre argumentaire à chaque conseiller ( Voir ci-dessous )
  • Les mois passent. Nous ne laissons pas retomber la pression, et certains conseillers émus par nos arguments finissent pas obtenir l'inscription du dossier à l'ordre du jour du conseil municipal.
  • Février 1999 : Le maire fait machine arrière. EGTS ne s'installera pas dans le bâtiment municipal de Kervilou !




COURRIER ADRESSÉ INDIVIDUELLEMENT AUX CONSEILLERS MUNICIPAUX
LE 2 DÉCEMBRE 1998


Cliquez sur les deux pages représentées ci-dessous pour les agrandir
Vous pouvez aussi télécharger et lire ce courrier au format pdf






 



Article de l'association de quartier ARKKEB
pour le bulletin de l'UQEA N° 11 ( mars 1999 )






PLAN DE SITUATION ET BREF HISTORIQUE DU LOCAL
5, HENT KAMM




Le bâtiment concerné est marqué d'une croix rouge
( Photo satellite extraite de "google maps" )



Vue du bâtiment en 2013
( Photo extraite de "google streetview" )


BREF HISTORIQUE ( sans dates, faute de certitude ... )
  • Construction par l'entreprise FMC ( Machines à récolter les petits pois )
  • Fermeture de l'entreprise, reprise du bâtiment par la ville
  • 1997 : Tentative de location à EGTS
  • Pendant quelques mois le local est utilisé par le "Théâtre du Miroir" comme entrepôt et lieu de répétitions.
  • Cession du bâtiment par la ville à l'entreprise CAILLAREC
  • CAILLAREC loue le bâtiment à "Armor Façade"
  • L'entreprise "Armor Façade" quitte le local en 2013
  • Actuellement le bâtiment est vide. Il appartient à CAILLAREC, de même que le terrain qui l'entoure, en friche.