Accueil Ergué-Armel L'association Dossiers
Archives Contacts et liens Blog

DOSSIER
Carrefour Le Goffic / Pompidou


Ce dossier comprend :



SITUATION : Il s'agit de l'actuel carrefour à feux situé à l'intersection de la rue Mme de Staël ( prolongement de la rue Charles Le Goffic vers le Rond-Point d'Ergué-Armel ) et de l'avenue Georges Pompidou.




Ce carrefour assez complexe pose un  certain nombre de problèmes, que nous avons soulevés à mainte reprise avec les responsables de la ville. Depuis des années on nous répond que son réaménagement n'est pas à l'ordre du jour.

Et puis, brutalement, tout change : Le 26 juin 2013 les riverains immédiats sont convoqués à la MPT par l'adjoint à l'urbanisme pour une réunion d'information. Ni les associations du quartier, ni la MPT, ni l'UQEA ne sont invitées.

Suite à la demande d'explications de l'UQEA, l'adjoint à l'urbanisme se justifie en des termes surprenants ( voir notre blog )

Le 11 juillet, des riverains mécontents de la méthode ( mise devant le fait accompli, aucune concertation ) se réunissent de façon informelle au Campanile ( Voir article ci-dessous ). L'UQEA participe à cette réunion et décide d'adresser un courrier au maire ( voir plus bas ).











Quimper le 12 juillet 2013



Monsieur le Maire,

À l’initiative de riverains, une réunion s’est tenue hier à l’hôtel Campanile, à laquelle se sont joints des commerçants, des associations de quartier et l’UQEA, concernant votre projet d’aménagement du carrefour des rues G. Pompidou et Mme de Staël.

Au cours de cette réunion, les personnes présentes ont regretté que ce projet n’ait donné lieu à aucune concertation et que la simple réunion d’information, organisée par votre adjoint, réservée à un nombre restreint de riverains, n’ait pas permis d’en comprendre le bien fondé.

Plusieurs interventions ont porté sur l’apparente précipitation de cet aménagement, qui leur semble plus lié à la mise en place de la nouvelle ligne de bus qui desservira le projet d’urbanisation de Linéostic, qu’à la sécurisation de l’actuel carrefour aujourd’hui protégé par des feux tricolores.

Ce projet d’aménagement pose des problèmes suffisamment importants pour les populations riveraines et le fonctionnement des quartiers périphériques, pour que vous repreniez ce dossier dans l’esprit d’une réelle concertation, dans la cadre de la démocratie participative à laquelle vous tenez tant.

L’assemblée réunie vous prie donc de bien vouloir suspendre ce projet et d’organiser une réunion de concertation dès la rentrée prochaine, avec les riverains, les commerçants, artisans et entreprises, les associations de quartiers et l’UQEA.

Restant à votre disposition pour d’éventuelles précisions, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de notre considération la plus distinguée.


Daniel FERRENBACH
Président de l’UQEA







QUELQUES RÉACTIONS

Ce qui suit est extrait du blog de l'UQEA, qui a été désactivé entre-temps pour cause d'intrusions publicitaires.




3 JUILLET 2013
Auteur : UQEA

Le mercredi 26 juin, à 19h, l’adjoint au Maire délégué à l’urbanisme et à l’environnement, a organisé une réunion d’information, relative au futur aménagement du carrefour des rues G. Pompidou et Madame de Staël, qui a réuni une vingtaine de personnes à la MPT d’Ergué-Armel.

Plusieurs associations de quartier, ainsi que le président de l’UQEA, ont manifesté leur surprise de ne pas y avoir été invités.

La découverte a posteriori de cette réunion a donné lieu à des échanges de courriels au cours desquels M. Le Bigot a tenu à se justifier par le texte suivant :

« Effectivement c’était une réunion de présentation du dossier aménagement du carrefour a destination des riverains les plus directement concernes. Elle a eu lieu a la MPT qui était donc parfaitement informée.
Réunion d’ailleurs très intéressante qui m’a permis de mieux comprendre un certain nombre d’usages et de demander aux services d’approfondir les réflexions en particulier sur les traversées piétonnes.
La réunion avait aussi pour objectif de présenter le planning et les déviations pendant travaux … Là aussi nous avons entendu et l’ajustement se fera en fonction de l’avancement des travaux
Oui l’appel d’offre est lancé pour débuter les travaux a l’automne. Et il n’y aura donc pas de modifications fondamentales sur la largeur des trottoirs l’épaisseur du bitume le volume des terres remuées de même que la largeur et la profondeur des tranchées …
Le nouveau carrefour va largement améliorer la situation du point de vue fluidité et sécurité même s’il y a des détails a reprendre … C’est la mission confiée aux services de la ville et de la communauté …
Je sais que la période électorale est un moment propice pour les attaques toutes azimuts … Alors calmement pour ma part j’attends que l’aménagement soit réalise a la satisfaction je l’espère du plus grand nombre. … »

Le président de l’UQEA, lui a répondu :

 « Merci pour votre réponse. Je regrette néanmoins que vous considériez comme une attaque, la simple manifestation d’une déception à propos d’un projet d’intérêt général, qui concerne bien entendu ses riverains immédiats, mais tout aussi bien les habitants des secteurs qui jouxtent ce carrefour.

Comme vous le savez, il existe des associations de quartier que vous auriez pu inviter à cette réunion dans le cadre de la démocratie participative prônée par la municipalité.

En « sélectionnant » les invités à cette réunion d’information, vous n’aurez pas franchement contribué à faire rayonner cette démocratie participative, à laquelle, soyez en convaincu, les associations de quartier d’Ergué Armel restent très attachées. »

Suite à cet échange, l’adjointe au Maire déléguée à la démocratie participative, Martine Petit, a répondu au président de l’UQEA :

« Il est bien évident que les associations de quartier et les administrateurs de la MPT auraient dû être invités à cette réunion, ainsi d’ailleurs que les membres du conseil de quartier, engagés dans une réflexion sur les aménagements urbains en lien avec le projet de Linéostic.
D’un point de vue écologique, tout projet, même un carrefour, s’inscrit dans une vision globale, sociale, économique et environnementale. Entendre les usages des riverains immédiats, c’est bien et cela aurait pu aussi intéresser les associations de quartier.
Mais c’est bien avec les avis d’une pluralité de citoyens et d’acteurs associatifs que le projet prend sa forme durable. Ainsi les questions de desserte, de sécurité, d’exposition au bruit, de liaisons douces, de gestion des eaux, de qualité et d’utilisation parcimonieuse des matériaux, d’architecture paysagère, peuvent faire l’objet de propositions constructives,  qu’élus et techniciens ont généralement tout intérêt à accueillir.
Cette démarche demande un minimum de maturité et d’assurance politique, en retour, elle procure la durabilité des projets et le plaisir de partager la cité, un cercle vertueux pour de nombreuses collectivités, un horizon pour Quimper. »

Et vous, qu’en pensez-vous ?




3 JUILLET 2013
Auteur : TIRMICHE

Le propos de D. Le Bigot : Sur le fait « Elle a eu lieu a la MPT qui était donc parfaitement informée », il ne semble pas que la MPT ait en charge de prévenir les associations de quartier.
Enfin, pourquoi s’en tenir aux seuls riverains le plus directement concernés ?
Ce projet englobe tout le quartier Est d’Ergué Armel ! Une information plus conséquente était nécessaire.



3 JUILLET 2013
Auteur : JAKEZ

La réponse de D. Le Bigot est insupportable. Je sais que la période électorale et les tensions qui règnent chez les candidats sont propices à tous les dérapages, mais entre concurrents ou adversaires. Le ton employé ici est inédit : Le mépris, l’arrogance et la suffisance ne sont pas habituels chez des élus s’adressant à des associations.

Cela dit, le pire dans cet incident n’est pas le langage, mais la méthode. Il est malheureusement clair que les principaux responsables politiques de Quimper ont une conception dévoyée de la démocratie : Une fois élus ils s’arrogent tous les droits et considèrent les citoyens organisés comme un danger.

Il y a un nom pour cette pathologie : Le syndrome du pouvoir.




4 JUILLET 2013
Auteur : NEWTIC


Il faudrait faire constater à M. le Maire la cacophonie au sein de son Conseil Municipal :

- Le 12 mars j’ai rencontré l’Adjointe d’Ergué-Armel en vue de préparer l’AG, à laquelle elle ne pouvait assister. Elle m’a indiqué que le projet du rond-point Le Goffic était reporté après 2104 faute de budget.
- Le 26 juin l’adjoint à l’urbanisme sort un dossier clos, voté et budgétisé ! ! !

Il faut exiger une nouvelle présentation avec les assos concernées.








MARS 2014 : En lisant " LE MAG ", nous apprenons que le giratoire " verra le jour cette année " ... Quid de la concertation promise après le cafouillage de 2013 ? On a bien l'impression que le dossier est déjà ficelé et que l'avis des intéressés sera une fois de plus superbement ignoré.


Cliquez sur l'image pour lire l'article complet






2 AVRIL 2014 : L'appel d'offres officiel est publié. On y apprend que les travaux commenceront le 1er septembre 2014. On peut aussi y lire que toute variante au projet présenté sera refusée, c'est à dire qu'il n'y aura plus aucune modification, donc aucune concertation nouvelle avec les habitants, contrairement à ce qui nous avait été formellement promis à plusieurs reprises.

Caractéristiques principales :
marché pour la création d'un carrefour giratoire à l'intersection de la rue Mme de Staël et de l'avenue
Georges Pompidou.
Délai global d'exécution : 15 semaines à compter de la date fixée par ordre de service
Refus des variantes.

Pour télécharger et lire l'appel d'offres au format pdf, cliquez ici.




à suivre ...